Stratégie pour la sécurité et le développement des zones Sahélo-Sahariennes.

Dublin Core

Titre

Stratégie pour la sécurité et le développement des zones Sahélo-Sahariennes.

Description

’est dans l’optique d’impulser une nouvelle dynamique plus forte de développement économique social et culturel des zones Sahariennes et Sahélo-Sahariennes du Niger que s’inscrit la stratégie pour la sécurité et le développement des zones Sahélo-Sahariennes. Il s’agit d’une stratégie sectorielle d’une portée nationale qui vise à apporter des réponses appropriées à la problématique multi- dimensionnelle du développement socio-économique et culturel de ces zones spécifiques et à l’amélioration des conditions de bien-être des populations qui y vivent.

L’objectif général de la présente stratégie est de contribuer au développement économique et social dans les zones à vocation pastorale des zones Sahélo-Sahariennes du Niger, fondées sur des conditions durables de paix et de sécurité des biens et des personnes.

Pour réaliser l’objectif général décliné ci- dessus, la stratégie vise spécifiquement les objectifs suivants: (i) Créer, de concert avec les acteurs locaux, nationaux et internationaux, les conditions d’une meilleure sécurisation des biens et des personnes dans toutes les zones sahélo-sahariennes du Niger, (ii) Améliorer l’accès des populations des zones sahélo-sahariennes du Niger aux opportunités économiques et à l’emploi, notamment pour les jeunes, (iii) Améliorer l’accès des populations des zones sahélo-sahariennes du Niger aux services sociaux de base, (iv) Renforcer les capacités pour une bonne gouvernance au niveau communautaire et dans les collectivités territoriales des zones ciblées, (v) Assurer la réinsertion socio-économique des rapatriés forcés de Libye, de Côte d’Ivoire, du Nigéria et d’Algérie.

Pour remédier à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, la stratégie envisage dans les zones ciblées des activités qui permettrons de: résorber le déficit alimentaire national et améliorer la qualité de l’alimentation par l’augmentation de la productivité et la diversification des cultures, l’augmentation de la capacité de résilience des ménages pauvres par l’augmentation de leurs revenus, réduire la malnutrition des groupes les plus vulnérables (enfants de moins de 5 ans et femmes enceintes et allaitantes) par la diversification et l’éducation nutritionnelle.

Dans le cadre d’une agriculture, d’une sylviculture et d’une pêche plus productive et plus durable, la stratégie envisage dans les zones ciblées de valoriser le potentiel agro-sylvo-pastoral. Il s’agit notamment dans le domaine de l’élevage d’augmenter et diversifier des productions animales, de sécurisation de l’environnement des productions pastorales et le renforcement des capacités d’interventions des agents d’élevage. De plus, dans le domaine de l’agriculture, la stratégie envisage d’améliorer l’accès aux intrants, la promotion des exploitations irriguées modernes.

Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, la stratégie prévoit des activités de création et de renforcement de l’accès des populations aux opportunités économiques. Ces activités visent la réduction significativement de l’incidence de la pauvreté endémique des populations des zones ciblées et le chômage, notamment des jeunes. A cet effet, la stratégie prévoit de développer des travaux à haute intensité de main d’œuvre. Cette stratégie vise à donner de l’emploi aux jeunes à travers des activités d’intérêt général et génératrices de revenus sous forme de cash for work et de food for work par exemple. Elle envisage également d’appuyer le développement des initiatives socioéconomique des jeunes et des femmes. Cette stratégie vise à apporter des appuis techniques et financiers dans l’identification et la mise en œuvre des initiatives de jeunes et des femmes dans les zones ciblées et qui sont porteurs de projets viables.

Pour améliorer les systèmes agricoles et alimentaires plus inclusifs et efficaces, la stratégie envisage de mettre en œuvre des activités qui participeront au désenclavement des zones de production notamment dans le domaine des infrastructures routières et du transport.

Pour améliorer la résilience des moyens de subsistance face aux menaces et crises ayant des répercussions sur l’agriculture, la stratégie envisage des activités des protections les zones de production agricole ou de pâturages des érosions.

Dans le cadre la gouvernance, la stratégie envisage une mise en œuvre qui repose sur les principes directeurs suivants: la transparence, la participation, la flexibilité, la subsidiarité, l’équité, le partenariat, la complémentarité et la synergie. Concernant le cadre institutionnel, la présente stratégie est placée sous la tutelle du Cabinet du Premier Ministre. Enfin, la stratégie prévoit une unité de coordination qui est chargée d’assurer le suivi et l’évaluation de la

Créateur

CILSS

Date

2012

Contributeur

Ministere de l'Environnement

Format

pdf

Langue

Francais

Type

Loi

Couverture

Niger

Text Item Type Metadata

Original Format

paper

Fichiers

Stratégie pour la sécurité et le développement des zones Sahélo-Sahariennes..pdf

Citer ce document

CILSS, “Stratégie pour la sécurité et le développement des zones Sahélo-Sahariennes.,” Centre de ressources documentaires sur l'Irrigation au Sahel, consulté le 21 juin 2024, http://bibliotheque.pariis.net/items/show/163.

Formats de sortie